Journée mondiale de lutte contre le sida

1er décembre 2017, c’est la Journée mondiale de lutte contre le sida. En France, près de 25 000 personnes ignorent encore leur séropositivité. Lors de cette campagne spéciale, les organisations et associations unies dans la lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) mettent l’accent sur les différents moyens de dépistages.

Les chiffres du sida

Depuis le début de l’épidémie, on comptabilise plus de 76 millions de personnes qui ont été infectées par le VIH. Aujourd’hui, on recense 35 millions de patients décédés des suites de maladies liées au sida.

  • 48,5% des patients atteints de sida sont des hommes, 45,8% sont des femmes. Cela signifie que 7,7% d’enfants sont concernés par l’épidémie.
  • Seulement 7 femmes enceintes sur 10 atteinte du virus VIH ont eu accès à un traitement antirétroviral en 2016.
  • Entre 2010 et 2016, le taux d’infection par le VIH a diminué d’environ 40%.
  • 1 millions de personnes sont mortes de maladies liées au VIH en 2016, dont 1/3 de la tuberculose.
  • Il faudrait un fond d’investissement de plus de 26 milliards de dollars d’ici 2020 pour améliorer la lutte contre le sida.

Le dépistage du sida

L’un de vos patients pense être atteint du virus du VIH et souhaite faire un test pour déceler la présence éventuelle du virus ? Ces tests sont essentiels car ils permettent, en cas de résultat positif, de traiter la maladie avant qu’elle ne se déclare.

Il existe 2 méthodes de dépistage du sida qui permettent à chacun de se renseigner sur sa séropositivité :

  • Le test par prise de sang.
  • les tests rapides d’orientation biologique (Trod) par prélèvement de salive ou d’une goutte de sang.

Le premier test est 100% remboursé par l’Assurance maladie et doit être prescrit par le médecin. Le second peut être effectué auprès d’un centre du planning familial, de PMI (protection maternelle et infantile) ou encore au sein d’un centre de dépistage d’une association. Le Trod permet d’obtenir une réponse dans les 30 minutes suivant le test. Dans tous les cas, ces centres de dépistages sont totalement anonymes et gratuits.

Votre patient souhaite faire son propre dépistage à la maison, seul ? Il est possible pour lui de se procurer un autotest de dépistage VIH (ADVIH). Cet autotest fait partie des Trod. Attention néanmoins, seuls 2 autotests VIH disposent d’un marquage CE imposé par la réglementation européenne. Leur fiabilité n’est néanmoins pas parfaite et le test demandera toujours à être précisé via une prise de sang en laboratoire.

Pour en savoir plus :

Vous en voulez plus ?

Relisez également les actualités santé de la semaine dernière : Santé : les tendances de la semaine.