Pics de pollution : quels impacts sur la santé ?

Plusieurs régions de France métropolitaine ont dépassé pendant plusieurs jours le seuil d’alerte de concentration en particules fines. Tandis que la pollution de l’air est considérée comme la première cause environnementale de décès prématurés dans le monde (soit 5% des décès annuels mondiaux déclarés par l’OMS), quels sont les effets néfastes ressentis sur vos patients ?

Des conséquences directes sur la santé

Plus de 4 médecins sur 10 ont précisé avoir senti leurs patients affectés par ce pic de pollution (42,9% selon Le Quotidien du Médecin). Une sensibilité souvent marquée par l’apparition de toux, d’irritations des yeux et de la gorge, voire de symptômes grippaux chez des sujets pourtant en bonne santé.

Pr Bruno Housset, chef du service de pneumologie du CHI de Créteil et président de la Fondation du souffle s’est exprimé jeudi 8 décembre à l’hôtel de ville de Paris :

« Promouvoir la recherche est une priorité, mais réduire la pollution est une urgence car elle tue et rend malade ».

Pour lui et ses confrères, ne rien faire contre la pollution serait se rendre coupable de non-assistance à personne en danger.

Les patients les plus touchés sont tout de même les personnes présentant déjà une fragilité (asthme, troubles cardio-vasculaires…) ou étant davantage vulnérables (personnes âgées, femmes enceintes, enfants, nourrissons…). Les fumeurs ont bien entendu plus de risques également de voir se développer des problèmes respiratoires à court et long terme.

Lors de ce pic de pollution atmosphérique, les études montrent une augmentation des hospitalisations dues notamment à des crises d’asthme, complications respiratoires mais aussi crises cardiaques (mortelles ou non).

Des effets néfastes également répercutés sur le long terme. Un patient exposé à cette pollution atmosphérique sur une durée prolongée risque davantage d’être touché par une maladie cardiopulmonaire ou par un cancer. De plus, l’absorption des microparticules favorise également :

  • Une baisse de la fertilité,
  • Une augmentation de la mortalité infantile,
  • Un affaiblissement du système immunitaire.

risques-microparticules-pollution-sante-environnement-infographie

Sources :