Santé : les tendances de la semaine

Du 18 novembre au 24 novembre 2017 – Vous aviez manqué certaines actualités cette semaine ? Belenos Télésecrétariat fait le point des tendances hebdomadaires de la santé en cinq news documentées, et sélectionnées spécialement pour vous.

Les Français prêts à partager leurs données de santé !

D’après le résultat d’un sondage Odoxa pour le Healthcare Data Institute – premier Think Tank international consacré au Big Data dans le domaine de la santé, les Français seraient convaincus de l’utilité du partage de leurs données de santé. Ainsi :

  • 72% pensent ce partage peut être utile pour faire avancer la recherche médicale.
  • Près de 80% souhaitent que ces données soient utilisées pour la résolution des grandes causes médicales (amélioration de notre système de soins, de la prise en charge et des traitements).
  • 83% sont prêts à partager leurs données de santé personnelles sous réserve d’anonymat et de sécurité.

Cela nous montre que l’opinion française est favorable à l’enclenchement de la transition numérique en santé.

Les Français sont prêts à partager leurs données de santé - Blog Belenos

Médecine générale : la filière qui monte, qui monte…

Avec une progression encourageante de 6,8% en un an, le nombre de maître de stage des universités (MSU) atteint désormais les 9 135. Une statistique encourageante communiquée par le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG) en début d’année qui permet de voir une véritable amélioration des offres de stage faites aux internes en ambulatoire.

A savoir, la filière de médecine générale dénombre huit fois plus d’internes que dans toutes les autres spécialités. Un ratio étudiants/enseignants qui tend à se développer dans le bon sens d’année en année, un constat positif pour l’optimisation de la formation des futurs généralistes.

Déserts médicaux : vos patients sont-ils concernés ?

Infographie déserts médicaux 2017 - Blog Belenos

Source : La Gazette©

Voici une bonne manière de vérifier le bon accès aux soins de vos patients ! Depuis le 13 novembre dernier, un arrêté a mis en image une nouvelle infographie représentant les zones les plus touchées par la désertification médicale. Une bonne manière de remettre au goût du jour les statistiques connues, qui n’avaient pas été actualisées depuis 2011 (tout de même !). On y apprend que le nombre de patients concernés passe de 8 à 18%.

Dans le cadre du plan de lutte annoncé par le Premier Ministre, Philippe Edouard, cette carte permet d’informer praticiens et patients de la nouvelle méthodologie « APL » (l’indicateur d’accessibilité potentielle localisée au médecin) pour :

  • Mesurer l’activité de chaque praticien (en nombre de consultations et visites).
  • Connaître le temps d’accès au praticien.
  • Evaluer la consommation de soins des habitants par âge.

SOS Docteurs en détresse : un numéro unique pour aider les praticiens

Une convention d’entraide a été signée ce mercredi au siège du conseil national de l’Ordre des médecins par son président, le Dr Patrick Bouet, le Dr Thierry Lardenois, président de la Caisse autonome de retraite des médecins (CARMF) et Danielle Toupillier, directrice générale du centre national de gestion (CNG, qui gère les carrières hospitalières) afin de mieux repérer la souffrance des professionnels de santé et de prévenir le suicide.

« Nous cherchons à fédérer tous les acteurs dans une même dynamique : prendre en charge les problèmes de santé des médecins et les accompagner, à partir des études médicales jusqu’à leur fin de carrière » (Dr Bouet)

Une souffrance exprimée de nombreuses fois dans les médias et de la mise en avant d’un taux de suicide anormalement élevé au sein du secteur médical. L’Ordre des médecins s’engage dès lors à « prendre soin des ses soigneurs » en jouant un rôle financier auprès d’associations qui prennent en charge les médecins en détresse. Un soutien prolongé, qui accompagnera les praticiens jusqu’à une éventuelle reconversion professionnelle.

Pour en savoir plus :

Un numéro unique pour venir en aide aux praticiens en détresse - Blog Belenos

Absentéisme au travail : les arrêts maladies ne sont pas respectés par les patients

C’est le chiffre qui fait mal au secteur privé. Selon une étude Malakoff Médéric, l’absentéisme pour raisons médicales a bondi de 6 % dans le privé entre 2010 et 2016. Alors les Français abusent-ils des arrêts maladies ? Une analyse mitigée permet de mieux comprendre ce phénomène.

  • Au cours des 12 derniers mois, 19% des arrêts de travail prescrits n’ont pas été respectés, dont 12% « pas du tout ».
  • Parmi ces 19%, 72% l’ont refusé.
  • Ils sont 29% à se sentir contraint par leur hiérarchie de refuser leur arrêt maladie.
  • 37,5 % des femmes ont eu au moins un arrêt maladie en 2016 contre 30,4 % des hommes.
  • En 2016, 34,1 % des salariés ont été absents au moins une fois pour maladie.

20% des salariés Français n'ont pas honorés leur arrêt de travail pour maladie - Blog Belenos

Médecins libéraux et rémunération

La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) vient de communiquer les résultats d’une étude sur les bénéfices déclarés des 105 972 médecins libéraux en 2016. Avec un revenu moyen de 89 775€, l’étude conclu à une légère hausse (0,48%) qui reste stable par rapport à 2015.

Pour en savoir plus :

Vous en voulez plus ?

Relisez également les actualités santé de la semaine dernière : Santé : les tendances de la semaine.